Hans le malin , le cheval mathématicien des années 1900?
Hans le malin

Hans le malin , le cheval mathématicien des années 1900?

Temps de lecture : 4 minutes

Il y a un peu plus d’un siècle, un cheval nommé Hans devient célèbre à travers l’Europe : il résout des problèmes arithmétiques et répond aux questions qu’on lui pose… Quel est son truc?

Un cheval surdoué?

Hans le malin a vécu à la fin XIX ème – début XX ème siècle. Son propriétaire, Wilhelm Von Osten, était un professeur de mathématiques qui s’adonnait à ses heures perdues à l’entraînement des chevaux.

Celui-ci se mit en tête d’apprendre à Hans à résoudre toutes sortes de problèmes, et consacra 4 années à son entraînement.

En 1891, fier des performances de son élève, Von Osten commença à présenter au public son cheval, et le succès fut au rendez-vous.

Il y a de quoi : le cheval résout toutes sortes de problèmes, et pas des moindres.

 

Les tours de Hans le malin

D’abord, il semble capable de compter au moins jusqu’à 100 : le nombre de spectateurs, la quantité de chapeaux, etc.

Pour donner sa réponse, Hans le malin tape du sabot droit sur le sol. Pour les petits nombres, le rythme est assez lent, mais il s’accélère pour les grands nombres, et ce parfois dès le début, comme si la perspective de donner une cinquantaine de coups de sabots ennuie l’équidé. Le coup final est donné avec énergie, et parfois avec le sabot gauche. Pour exprimer zéro, Hans secoue simplement la tête.

Hans le malin tape du sabot pour donner sa réponse
Hans tape du sabot pour donner sa réponse

Ses exploits vont plus loin, et le cheval semble doué de capacités hors du commun pour l’arithmétique : addition, soustraction, multiplication ou division, et même calculs avec les fractions! Son propriétaire lui pose ainsi des problèmes du genre : « combien font 2/5 + 1/2 ? Ce à quoi Hans le malin répond tranquillement du sabot en deux fois : 9/10. Les calculs peuvent faire intervenir des nombres bien supérieurs à 100 (encore plus fort que les abeilles!)

De plus, Hans est capable de lire l’allemand, et exprime des mots à l’aide d’un tableau en lignes et colonnes sur lequel figurent les lettres de l’alphabet. On peut ainsi lui demander : »Que porte cette dame à la main? » Et le cheval répond du sabot les lettres du mot « parapluie ».

Enfin, Hans le malin connaît par cœur le calendrier et peut vous donner le jour de la semaine de n’importe quel jour de l’année, sur demande.

On mène l’enquête

Tous ces exploits firent du cheval une célébrité en Allemagne après des années à déambuler dans le pays. Mais aussi à l’international, comme en témoigne cet article du New York Times de 1904.

C’est ainsi que la Commission Hans est mise sur pied en 1904, dans le but d’observer le phénomène, et déjouer la supercherie. Parmi les 13 experts qui la constituent : un célèbre directeur de crique, un vétérinaire, un capitaine de l’armée, des enseignants, et le directeur des jardins zoologiques de Berlin.

Sauf qu’aucune fraude n’est détectée, et la commission en conclut que le cheval est bien capable de résoudre ces problèmes pourtant fort complexes.

Hans le cheval en pleine démonstration
Hans le malin en pleine démonstration publique

La supercherie finalement révélée

C’est le psychologue Oskar Pfungst qui reprendra la suite de la commission en suivant un protocole strict.

Il montre ainsi que le cheval est incapable de répondre correctement si la personne qui l’interroge est hors de son champ de vision, ou est située trop loin, mais aussi si cette personne ignore la réponse.

Ainsi, le cheval ne répondait donc pas aux questions mais faisait plutôt preuve d’un sens incroyable de l’observation!

En effet, comme l’ont montré des expériences entreprises suite à ce debunkage, une personne qui pose une question change légèrement la posture de son corps et son expression faciale (entre autres signes), lorsque la personne interrogée arrive à la bonne réponse.

Hans le malin et son maître von Osten
Hans et von Osten

Des capacités d’observation surprenantes

Alors non, Hans n’était pas capable de résoudre des problèmes si complexes ni de lire l’allemand. Mais sa capacité à déceler les très subtiles indices révélés par ses interrogateurs est remarquable, et témoigne certainement d’une forte empathie pour la personne qui lui fait face.

Les indices visuels étaient en effet complètement inconscients. D’ailleurs, Von Osten rejeta d’abord l’explication du psychologue et continua à présenter son cheval aux foules pendant des années. Il finit par se rendre à l’évidence, et se sentit trahi par son cheval, qu’il vendit à un bijoutier.

L’anecdote donna naissance à l’effet « Hans le malin », en psychologie, qui eut de fortes conséquences sur la méthodologie employée lors de tests faisant intervenir des animaux sensibles (humains inclus), notamment le célèbre protocole en double-aveugle.

 

  1. Clever Hans (The Horse of Mr. Von Osten) by Oskar Pfungst

  2. Laasya Samhita & Hans J Gross (2013) The “Clever Hans Phenomenon”revisited, Communicative & Integrative Biology, 6:6, e27122, DOI: 10.4161/cib.27122

  3. https://en.wikipedia.org/wiki/Clever_Hans
  4. https://fr.wikipedia.org/wiki/Hans_le_Malin
  5. https://skepdic.com/cleverhans.html

MondAnimal

Webmaster de MondAnimal.fr Histoires insolites et vulgarisation scientifique sur les animaux

Cet article a 2 commentaires

  1. Quentin

    Haha excellent ! Au moment de la division j’ai tiqué, je ne savais plus qu’en penser…
    Merci pour cette histoire 🙂

    1. MondAnimal

      Merci 🙂 Et encore, quand on lit le rapport du psychologue qui a étudié le cas, il y a encore plein de trucs que le cheval semblait être capable de faire, comme de reconnaître les notes de musique et de corriger les mélodies pour les rendre plus harmonieuses !

Laisser un commentaire